Est ce que les prothèses mammaires esthétiques sont sûres?

Quelles sont les études réalisées sur les prothèses mammaires pour s’assurer de leur fiabilité?

Est ce que les prothèses mammaires esthétiques sont sures?

Les prothèses mammaires esthétiques en gel de silicone sont les implants mammaires de choix. Le gel utilisé est dit « cohésif » car en cas de rupture de la prothèse il ne coule pas : il n’y a donc pas de risque de voir le gel se répandre dans les tissus.
marquage CE prothèses mammaires esthétiques
D’autre part ils offrent un résultat plus durable et plus naturel que les implants mammaires remplis de sérum physiologique.

Vous pouvez consulter le site de l’Agence National de Sécurité du Médicament (ANSM) des éléments d’information sur la mise en place de prothèses mammaires en gel de silicone.

Par contre il existe différents types de laboratoires : ceux qui vendent des implants « low-cost » et ceux qui misent sur une qualité irréprochable et des standards de fabrication exigeants. Le coût de la prothèse est certes un peu plus élevé mais il faut comprendre qu’une intervention pratiquée à un prix étrangement bas doit faire inquiéter sur la qualité du matériel implanté.

Toutes les prothèses mammaires utilisées pour une augmentation possèdent un marque « CE » garantissant leur qualité. Certains laboratoires possèdent également un marquage supplémentaire : celui de la FDA (Food and Drug Administration) qui est un gage de sécurité supplémentaire.

 

Est ce que le port de prothèses mammaires comporte des risques?

De nombreuses études ont permis de démontrer que le port de prothèses mammaires esthétiques n’augmente pas le risque de cancer du sein et ne provoque pas de maladies auto-immunes. Il existe par contre un risque de lymphome extrêmement rare (0,00173%) mais qui n’apparait que chez les patientes porteuses de prothèses mammaire : le lymphome anaplasique à grandes cellules. Il s’agit d’un cancer très rare (1/500000 patientes) qui se développe aux dépends de la coque entourant la prothèse mammaire.

Accédez aux autres questions sur notre page Centre d’informations.