Suites d’otoplastie

Quelles sont les suites d’otoplastie?

Les suites d’otoplastie sont normalement simples.

 

Suites habituelles

La sortie de la clinique s’effectue le jour de l’intervention chirurgicale (chirurgie ambulatoire) avec un pansement qui couvre l’ensemble de la tête. Ce bandage permet de maintenir le pansement en place surtout durant la nuit durant les 2 premiers jours.

Il peut ensuite être retiré pour réaliser une première douche. Une pommade cicatrisante sera ensuite appliquée sur les cicatrices.

Habituellement à ce stade il existe des ecchymoses au niveau du cartilage de l’oreille et un oedème débutant.

Il faut ensuite prendre soin des cicatrices avec une hygiène normale (douche quotidienne) et application de pommade.

Le résultat peut être considéré comme quasiment définit à 3 mois de la chirurgie.

 

Complications possibles

Un petit saignement postopératoire est possible par la cicatrice derrière l’oreille. Il est habituellement de faible importance et nécessite une simple compression quelques minutes.

Les infections sont exceptionnelles et nécessitent un traitement antibiotique prolongé.

Les nécroses cutanées sont également exceptionnelles et surviennent surtout chez les patients fumeurs, raison pour laquelle le sevrage tabagique est impératif 1 mois avant et 1 mois après la chirurgie.

Enfin la cicatrice derrière l’oreille peut devenir épaisse : on parle alors de cicatrice hypertrophique voire chéloide. L’apparition de ce type de cicatrice est indépendant du type de suture chirurgicale et relève d’une cicatrisation inhabituelle. Le traitement réalisé sera le plus souvent des injections dans la cicatrice de cortisone à action longue.

 

Les imperfections de résultat

Les suites d’otoplastie donnent dans la majorité des cas satisfactions aux patients. On peut tout de même noter quelques mois après de petites asymétries, une plicature un peu trop saillante du cartilage ou encore la perception des fils sous la peau derrière l’oreille. Ces défauts sont rares et peuvent bénéficier, s’ils sont gênants, d’une retouche sous anesthésie locale le plus souvent.

Accédez aux autres questions sur notre page Centre d’informations.