Augmentation mammaire

Présentation de l’augmentation mammaire

Il y a deux sortes de seins trop petits :

ceux qui ont toujours été trop petits, conséquence d’un développement insuffisant de la glande mammaire lors de la puberté,

– et ceux qui sont devenus trop petits par diminution du volume de la glande mammaire (grossesse, amaigrissement, perturbations hormonales, …) : l’enveloppe cutanée est alors trop grande et les seins ont l’air vides.

Ces petits seins sont souvent mal acceptés physiquement et psychologiquement car ils sont vécus comme une atteinte à votre féminité, avec pour corollaire une altération de votre confiance en soi et un mal-être, parfois profond, pouvant aller jusqu’au véritable complexe. Ainsi l’augmentation mammaire a pour but non seulement d’accroitre le volume des seins mais surtout d’améliorer les proportions du sein, en harmonie avec la silhouette de la patiente.

Il s’agit le plus souvent d’une chirurgie esthétique (pas de prise en charge par la sécurité sociale) sauf en cas d’agénésie mammaire (pas ou très peu de sein), d’asymétrie mammaire importante ou de malformation mammaire.

01.

Par prothèse (augmentation mammaire par prothèse)

A leurs débuts, les prothèses mammaires étaient utilisées pour donner seulement du volume aux seins : il s’agissait alors simplement de choisir une taille pour obtenir des seins plus gros.

Actuellement, avec l’amélioration de la qualité des prothèses mammaires et la mise à disposition de nombreux modèles, l’objectif de la chirurgie esthétique est d’améliorer les proportions du sein. Ils deviennent certes plus gros mais également plus harmonieux, en rapport avec la morphologie et les souhaits de la patiente. L’utilisation d’une gamme large d’implants mammaires permet d’affiner le choix de la prothèse pour un résultat sur mesure et naturel.

C’est tout l’enjeu de la première consultation de chirurgie esthétique qui permettra un échange entre la patiente et le chirurgien. L’utilisation de prothèses d’essai permettra également de visualiser le résultat attendu. Cette consultation est réalisée au cabinet médical à Montpellier.

Les prothèses mammaires utilisées sont des implants préremplis de gel de silicone de nouvelle génération, qui ont fait la preuve de leur innocuité depuis plus de 40 ans. Leur consistance est très proche d’un sein normal.

> Pour en savoir plus sur l’augmentation mammaire par prothèses à l’ICEM (Institut de Chirurgie Esthétique Monptellier).

02.

Injections de graisse (ou lipofilling mammaire ou lipomodelage mammaire)

L’augmentation mammaire par injection de graisse est autorisée en France depuis le mois de novembre 2011 sous certaines conditions. Celles-ci ont été mises à jour par la HAS en janvier 2015. Cette chirurgie esthétique du sein permet de réaliser une augmentation mammaire naturelle et durable avec la propre graisse de la patiente.

Lorsque la graisse est injectée dans les seins (lipofilling mammaire), il existe une perte de volume variable (en moyenne 30%) durant les premières semaines puis le résultat est naturel et définitif. Le volume des seins suivra vos variations de poids. L’augmentation mammaire est plus modeste qu’avec les prothèses (au moins une demie taille de bonnet et une taille de bonnet au mieux) mais les interventions peuvent être répétées. La graisse qui sera injectée dans le sein peut être prélevée au niveau du ventre, des cuisses ou des hanches.

Les cicatrices sont de l’ordre du millimètre au niveau des sites de prélèvements (abdomen, cuisse et hanche), et quasiment invisibles au niveau des sein.

Une lipoaspiration (liposuccion) est associée à ce type d’intervention ce qui est un bénéfice supplémentaire pour votre silhouette.

L’intervention dure entre 1h et 2h30 et peut être programmée en ambulatoire (sortie le soir même de l’intervention.)

Les suites opératoires du lipofilling mammaire sont simples avec le port d’une gaine de contention sur le site de prélèvement de la graisse pendant 1 à 2 semaines.

 

> Pour en savoir plus sur le lipomodelage (ou lipofilling) mammaire à Montpellier.

03.

Injections de produits de comblements dans le sein

Les injections dans les seins (Macrolane) n’ont pas démontré leur inocuité vis à vis de la glande mammaire et elles sont interdites depuis 2011.

Pour en savoir plus sur cette intervention, consultez notre page Centre d’informations.