Oreilles décollées

Présentation de la réparation des oreilles décollées

oreilles décollees incision cutanée

La correction des oreilles décollées nécessite une intervention chirurgicale, appelée « otoplastie », visant à remodeler les pavillons jugés excessivement visibles.

L’intervention vise à corriger définitivement ces anomalies en remodelant le cartilage, de façon à obtenir des oreilles «recollées», symétriques, de taille et d’aspect naturels, permettant ainsi de mettre fin aux moqueries et autres remarques désobligeantes susceptibles d’être à l’origine de difficultés psychologiques ou de conflits scolaires.

Il y a 2 défauts que l’on peut retrouver sur des oreilles décollées :

  • Un excès de conque (la zone de cartilage autour du conduit auditif)
  • Un défaut de plicature de l’oreille (partie la plus externe de l’oreille) qui donne un aspect en « oreilles de lapin ».

Le but de la chirurgie des oreilles décollées est de corriger ces 2 défauts.

Cette chirurgie peut le plus souvent faire l’objet d’une prise en charge par l’assurance maladie.

01.

Type d’anesthésie

Trois procédés sont envisageables :

• Anesthésie locale pure, où un produit anesthésique est injecté localement afin d’assurer l’insensibilité des oreilles. Le plus souvent pour les retouches ou les petites modifications.

• Anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse (anesthésie «vigile»).

• Anesthésie générale classique, durant laquelle vous dormez complètement.

Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, le chirurgien et l’anesthésiste.

02.

L’intervention

Incisions cutanées :

Habituellement, elles sont situées uniquement dans le sillon rétro-auriculaire, c’est-à-dire dans le pli naturel situé derrière l’oreille, ou à la face postérieure de l’oreille.

Modalités d’hospitalisation :

Habituellement l’intervention se pratique en «ambulatoire», c’est-à-dire en hospitalisation de jour, avec une sortie autorisée le jour même après quelques heures de surveillance. Toutefois, dans certains cas, une courte hospitalisation peut être préférée mais c’est exceptionnel.

03.

Suites opératoires

Le premier pansement sera ôté le lendemain. Au-delà, il faut simplement se doucher normalement en faisant attention à bien sécher derrière les oreilles. Une pommade cicatrisation peut être appliquée plusieurs fois par jour.

Un bandeau de contention et de protection (type « bandeau de tennis ») devra être porté la nuit durant 2 mois. Durant cette période, les activités physiques ou sportives avec risque de contact devront être évitées.

Pour en savoir plus sur cette intervention, consultez notre page Centre d’informations.

Vous souhaitez obtenir plus d'informations ?

TÉLÉCHARGEZ LA FICHE D’INFORMATION DE LA SOFCPRE