Présentation du lifting du visage

Le lifting cervico facial est une chirurgie esthétique avec plusieurs buts :

  • Redessiner les pommettes et corriger la vallée des larmes (ou ride médio-jugale qui se dessine au milieu des pommettes). Ceci peut également être réalisé avec une injection de graisse dans les pommettes (ou lipofilling des pommettes).
  • Diminuer les sillons nasogéniens (plis cutanés allant de l’aile du nez jusqu’au coin de la bouche)
  • Remettre en tension la visage en retirant la peau en excès ce qui redessine l’ovale du visage.
  • Rajeunir le cou (remise en tension et traitement des brides du cou).

01

Type d’anesthésie

Type d’anesthésie : Le lifting cervico-facial est le plus souvent réalisé sous anesthésie générale. Les consultations d’anesthésie ont lieu à la Clinique Saint Roch (Montpellier).

Modalités d’hospitalisation : Une hospitalisation de 24 heures est habituellement nécessaire.

02

L’intervention

Il existe schématiquement plusieurs couches sur le visage. La chirurgie esthétique du lifting permet de traiter la couche musculaire (parfois appelée SMAS), la graisse et la peau (correction de l’excès cutané).

Les muscles sont remis en tension, de manière à corriger leur relâchement. La peau est ensuite redrapée à la demande sur les nouveaux galbes, sans traction excessive. Cette double action permet d’obtenir un résultat naturel (car la peau n’est pas trop tirée), durable (car le plan musculaire est solide) avec des suites opératoires en général assez simples (la peau « marque » moins parce qu’elle est peu traumatisée, du fait de la tension et du décollement limités). Les surcharges graisseuses éventuelles peuvent être traitées par lipoaspiration.

A l’inverse, si le visage est émacié, cet aspect peut être corrigé dans le même temps par ré-injection de votre propre graisse (lipostructure ou lipofilling du visage). Les sites d’injection de graisse sont le plus souvent les sillons nasogéniens et les pommettes.

Les incisions cutanées nécessaires sont cachées pour l’essentiel dans les cheveux (au niveau des tempes et de la nuque) et au pourtour de l’oreille. La cicatrice de lifting est ainsi presque entièrement dissimulée.

03

Suites opératoires

La sortie intervient généralement le lendemain.

Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et éviter tout effort violent.

Schématiquement on est :

au cinquième ou sixième jour, présentable pour les intimes,
vers le huitième jour, présentable pour ses amis,
mais pour paraître devant les personnes dont on veut qu’elles ignorent l’opération, il est nécessaire de prévoir deux à trois semaines, en l’absence de complications.

Le lifting facial peut être associé à un autre geste de chirurgie esthétique faciale, en particulier la chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie). Elle peut aussi être complétée par des thérapeutiques médico-chirurgicales (laserbrasion, dermabrasion, peeling, traitement médical des rides ou sillons, injections de toxine botulique).

Une consultation médicale dans les locaux de l’ICEM (Institut de Chirurgie Esthétique Montpellier) est nécessaire pour déterminer les bénéfices que vous pouvez attendre de cette intervention.

Les Questions que vous pouvez vous poser

Quel est le bon âge pour un lifting du visage?

Il n’y a pas d’âge du lifting idéal, comme n’importe quel type de traitement esthétique d’ailleurs. De manière générale, la seule exigence médicale ou condition préalable pour pouvoir bénéficier de la grande majorité des traitements esthétiques est que vous soyez en bonne santé.

Bien sûr, un rajeunissement médical, à base d’acide hyaluronique et de botox sera réalisé plus facilement qu’un lifting (ou une plastie abdominale, ou une augmentation mammaire). Ceci dit les liftings modernes ont un temps de récupération raisonnable et, même s’il existe une convalescence postopératoire, la plupart des patient(e)s trouvent que c’est remarquablement gérable et que les bénéfices valent bien quelques jours de repos.

Est ce que je suis trop jeune?
S’il est vrai que la plupart des adultes jeunes n’ont pas besoin d’un lifting, il n’y a pas d’âge du lifting considéré comme « trop jeune ». Les gens vieillissent différemment : il est donc possible de réaliser un lifting à 45 ans chez une personne alors que d’autres auront préféré réaliser des soins préventifs et éviter ainsi ou reculer l’âge d’une chirurgie. Cela dépend vraiment de votre anatomie, de votre mode de vie et de vos objectifs esthétiques. Autant d’éléments à prendre en compte et dont vous pourrez discuter avec un chirurgien plasticien qualifié pour obtenir des réponses à vos besoins.

Est ce que je suis trop vieux?
Non, il n’y a pas d’âge considéré comme « trop ​​vieux » pour un lifting. Comme nous l’avons discuté précédemment, la seule condition préalable réelle pour avoir ce type de chirurgie esthétique est d’être en assez bonne santé pour bénéficier de l’opération. Cela signifie qu’à 75 ou 85 ans vous pouvez avoir un lifting si votre santé est bonne. Il est également possible de réaliser un mini-lifting qui est une intervention plus courte avec des suites opératoires plus simples.

Une consultation médicale avec un chirurgien spécialisé est donc nécessaire pour déterminer vos souhaits en terme de rajeunissement facial ainsi que les gestes qui peuvent être éventuellement associés (chirurgie des paupières, lipofilling du visage, peeling). Elles sont réalisées au sein de l’ICEM (Institut de Chirurgie Esthétique de Montpellier)

Comment rendre le résultat d’un lifting plus durable?

Faire durer le résultat d’un lifting du visage en l’associant avec d’autres traitements.
Pour obtenir un résultat de lifting durable ces soins peuvent être réalisés avant ou après un lifting du visage :

  • Toxine botulique : en relaxant les muscles responsables de certaines mimiques d’expression la toxine botulique permet de rendre le lifting durable en prévenant l’apparition ou l’aggravation des rides d’expression. De même la toxine botulique permet d’éviter dans la plupart des cas de réaliser un lifting frontal.
  • Acide hyaluronique : les injections de comblement permettent d’améliorer certaines zones qui ne seront pas traitées par le lifting du visage (par exemple les tempes) mais permet aussi de rendre le lifting plus durable en atténuant de nouveaux signes de vieillissement, inéluctables avec le temps qui passe.
  • Peeling : un peeling moyen (TCA) ou profond (phénol) permet d’améliorer la qualité de la peau et d’atténuer les rides et ridules liées au vieillissement et à l’exposition solaire.

L’hygiène de vie est également importante!

  • Protection solaire : le soleil détériore la qualité de la peau (héliodermie). Une protection solaire efficace est donc nécessaire pour un lifting durable.
  • Prenez soin de votre peau! L’utilisation d’une crème de soins voire de « cosmeceutiques » (soins traitants plus performants que les soins traditionnels) rendra les résultats plus durables et préviendra l’apparition d’un relâchement cutané secondaire.
  • Bien entendu l’arrêt du tabagisme est fondamental.
  • Une kinésithérapie spécialisée durant la période de convalescence vous permettra de récupérer plus rapidement à l’aide de drainages lymphatiques du visage.
Quelles techniques associer au lifting du visage?

Avant : techniques associées au lifting du visage :

  • Toxine botulique : elle permet dans certains cas de relaxer les muscles du visage et du cou pour faciliter le geste opératoire et permettre une meilleure remise en tension.
  • Peeling en particulier moyens (TCA) ou profonds (phénol). Ils sont alors réalisés au moins 6 mois avant la chirurgie pour les peelings profonds.

Pendant : techniques associées au lifting du visage :

  • Blépharoplastie ou chirurgie des paupières : le traitement des paupières supérieures est très souvent réalisé dans le même temps opératoire car il contribue à l’effet de rajeunissement du visage en améliorant le regard. Une chirurgie des paupières inférieures peut également être réalisée.
  • Lipoaspiration sous mentale ou traitement d’un cou trop gras. Une lipoaspiration superficielle permet d’améliorer la redéfinition du cou et de dessiner l’ovale du visage.
  • Lipofilling du visage pour permettre de redonner du volume. Il est réalisé avec la propre graisse de la patiente et les zones injectées sont habituellement les pommettes (vallée des larmes), les sillons nasogéniens mais aussi les tempes, le front …
  • Dermabrasion de la lèvre supérieure afin de traiter les rides autour de la bouche.

Après : techniques associées au lifting du visage

  • il est possible de rendre les résultats d’un lifting plus durables. Il s’agit principalement de préserver la qualité de la peau en utilisant une protection solaire, en évitant le tabac et en réalisant des soins d’entretien de la peau.

Avant / Après