Présentation de la plastie abdominale

Les disgrâces qui affectent la paroi abdominale sont particulièrement mal ressenties et mal vécues. Schématiquement, en présence d’une demande de correction chirurgicale de la paroi abdominale, deux cas de figure peuvent être observés : soit une lipoaspiration abdominale sera envisagée isolément, soit il faudra avoir recours à une plastie abdominale (ou abdominoplastie).

Chaque fois qu’il existe des lésions importantes de la peau, avec une distension notable, des vergetures nombreuses, voire des cicatrices, la lipoaspiration isolée sera insuffisante et il faudra recourir à une plastie abdominale. Le but d’une telle intervention est d’enlever la peau la plus abîmée (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique.

On peut y associer dans le même temps le traitement d’une surcharge graisseuse localisée par lipoaspiration et le traitement de lésions des muscles abdominaux sous-jacents (diastasis, hernie ombilicale).

L’abdominoplastie (plastie abdominale)

L’abdominoplastie la plus habituellement réalisée consiste à pratiquer l’ablation d’un large fuseau de peau, correspondant à tout ou partie de la région située entre l’ombilic et le pubis, selon un dessin adapté aux lésions. La peau sus-jacente, saine, située en règle générale au-dessus de l’ombilic, sera redrapée vers le bas, de manière à reconstituer une paroi abdominale remise en tension avec une peau de bonne qualité.

L’ombilic est conservé et replacé en position normale, grâce à une incision faite dans la peau abaissée.

Le plus souvent, la cicatrice est basse, située au bord supérieur des poils pubiens et déborde plus ou moins loin dans les plis de l’aine (en fonction de la quantité de peau à retirer).

Dans le même temps on peut réaliser si nécessaire une remise en tension des muscles de l’abdomen (muscles grands droits : les « abdominaux ») et une lipoaspiration d’un excès graisseux de l’abdomen ou des flancs.

Les plasties abdominales localisées

En présence de lésion moins importante, on pourra proposer parfois une plastie abdominale localisée (ou mini plastie abdominale) dont la rançon cicatricielle sera réduite.

La prise en charge par l’assurance maladie ne peut, dans ce cas, être envisagée

Le choix de la technique sera déterminé après une consultation médicale dans les locaux de l’ICEM (Institut de Chirurgie Esthétique Montpellier)

01

Type d’anesthésie pour la plastie abdominale

 

Type d’anesthésie :

 

L’abdominoplastie nécessite toujours une anesthésie générale, durant laquelle vous dormez complètement. Une prise en charge particulièrement vigilante de la douleur est réalisée en collaboration avec l’équipe d’anesthésie. En savoir plus. Les consultations d’anesthésie ont lieu à la Clinique Saint Roch à Montpellier.

 

Modalités d’hospitalisation :

 

La durée d’hospitalisation varie de 2 à 4 jours, en fonction du temps nécessaire pour un bon drainage postopératoire.

Il faut prévoir des pansements pendant une quinzaine de jours après l’intervention. Le port d’une gaine de soutien est indispensable durant 2 mois, jour et nuit.

02

Suites opératoires de la plastie abdominale

 

Les pansements sont réalisés de façon régulière à domicile et à la Clinique Saint Roch de Montpellier.

Il faut prévoir un arrêt de travail de 2 à 4 semaines en cas de prise en charge de l’intervention par la sécurité sociale. La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir du deuxième mois. Il est préférable de débuter une rééducation par kinésithérapie avant de reprendre une activité sportive importante.

Prise en charge de la douleur après plastie abdominale Montpellier.

03

Prise en charge par la sécurité sociale

Pour que l’intervention soit prise en charge, il faut effectuer une demande d’entente préalable auprès du médecin conseil de la sécurité sociale. Les critères retenus sont stricts:

– Chirurgie réparatrice dans les dégradations majeures de la paroi abdominale avec un tablier recouvrant partiellement le pubis
– Après amaigrissement pour obésité morbide
– Dans les suites de la chirurgie bariatrique
– En post opératoire ou en post gravidique.

Les Questions que vous pouvez vous poser

Quelles zones sont traitées par la plastie abdominale?

Plastie abdominale
L’abdominoplastie (ou plastie abdominale) est une intervention de chirurgie esthétique qui permet d’améliorer la silhouette et d’obtenir un ventre plat. Son efficacité reconnue tient au fait qu’elle traite en une seule intervention les différentes composantes responsables de la distension du ventre.

La composante musculaire
Les muscles grands droits sont fréquemment écartés suite aux grossesses : c’est ce que l’on appelle le diastasis des muscles abdominaux. Cette distension des muscles est responsable de l’aspect balloné du ventre, en particulier de profil. Il est indispensable de le traiter pour obtenir un ventre plat. Ceci est réalisé grâce à des sutures qui rapprochent les 2 muscles pour retendre le ventre et affiner la taille.

La composante graisseuse
L’abdomen est fréquemment en surcharge graisseuse, en particulier autour du nombril et sur les flancs. Il est donc impératif de corriger cette surcharge pour obtenir un beau résultat. Des mesures diététiques simples permettent de diminuer la composante graisseuse mais il existe des zones « bastions » : ce sont les zones qui prennent du volume en premier lors des prises de poids et qui perdent en dernier lors des régimes. Ce sont ces zones qui seront traitées efficacement par la lipoaspiration abdominale, intervention de chirurgie esthétique réalisée en même temps que la plastie abdominale. Cette liposuccion participe également à affiner la taille (en aspirant les flancs) et à diminuer l’épaisseur de la paroi abdominale.

La composante cutanée
L’excès de peau abdominale participe également au ventre distendu qui peut réaliser un véritable « tablier abdominal » (c’est à dire un repli de peau et de graisse qui recouvre le pubis). Dans les cas moins extrêmes les ventres avec trop de peau sont flasques et comportent des plis. Il est donc nécessaire de retirer cette peau en excès pour obtenir un ventre plat.

Plus la quantité de peau à retirer est importante, plus la longueur de la cicatrice le sera également. C’est ce qui explique la présence d’une longue cicatrice lors de la réalisation d’une plastie abdominale que l’on cache donc au ras du pubis pour qu’elle ne soit pas visible en sous vêtements ou en maillot de bain.

Ainsi une plastie abdominale correctement réalisée permettra de corriger la distension des muscles abdominaux (le diastasis), de réduire la composante graisseuse (par lipoaspiration) et de retendre le ventre (en retirant la peau en trop). Idéalement une technique dite de « haute tension supérieure« , décrite par les Drs Lelouarn et Pascal, sera réalisée.

Dans certains cas il n’est pas nécessaire de corriger ces 3 composantes : chez les patientes maigres la lipoaspiration est inutile ou parfois il n’existe pas de diastasis. C’est tout l’enjeu de la première consultation au cabinet : adapter une technique chirurgicale à votre situation particulière pour réaliser votre plastie abdominale. Cette consultation est réalisée dans les locaux de l’ICEM (Institut de Chirurgie Esthétique Montpellier).

Plastie abdominale ou lipoaspiration?

Plastie abdominale ou lipo?
Les sites d’informations sur la chirurgie esthétique opposent souvent les techniques chirurgicales et il est parfois difficile de vous y retrouver. Mais en pratique elles sont souvent associées … ce qui est le cas très souvent de la lipoaspiration et de la plastie abdominale. Alors plastie abdominale ou lipo?

En effet l’amélioration de la silhouette nécessite le traitement de ses différentes composantes : distension des muscles de l’abdomen, surcharge graisseuse et excès de peau. La plastie abdominale permet de remettre en tension les muscles de l’abdomen, le plus souvent distendus suite aux grossesses, et de retirer l’excès de peau. Tandis que la liposuccion permet de retirer l’excès de graisse.

C’est donc la combinaison de ces 2 techniques qui permet de corriger l’ensemble des éléments de votre silhouette.

Ainsi il est possible de déterminer 2 cas de figure :

Surcharge graisseuse abdominale isolée avec une peau de bonne qualité et pas ou très peu de distension de l’abdomen : la lipoaspiration seule est suffisante et permet de gommer les excès localisés. La liposuccion est le plus souvent réalisée en ambulatoire et laisse de toutes petites cicatrices qui permettent d’aspirer la graisse de l’abdomen (au dessus ou au dessous de l’ombilic et sur les flancs).

Surcharge graisseuse abdominale et excès cutané important ou distension de l’abdomen (diastasis) : la liposuccion seule n’est pas suffisante et il faut y associer une véritable plastie abdominale (ou abdominoplastie) pour obtenir une belle amélioration de la silhouette. L’excès de peau peut être diffus avec un abdomen frippé et vergeturé ou réaliser dans les cas les plus importants une « besace » pouvant recouvrir le pubis.

Pour retrouver un ventre plat le choix entre plastie abdominale ou lipo se fait après un examen clinique au cabinet médical, dans les locaux de l’ICEM (Institut de Chirurgie Esthétique Montpellier).

Traiter efficacement la douleur après abdominoplastie

Douleur après abdominoplastie
L’abdominoplastie (ou plastie abdominale) est une chirurgie qui permet d’améliorer la silhouette grâce à une affinement de la taille et à une remise en tension de l’abdomen. Un beau résultat peut être obtenu en travaillant sur les 3 couches de l’abdomen : remise en tension des muscles abdominaux (cure de diastasis), lipoaspiration des surcharges graisseuses (ventre et flancs) et exérèse de l’excès cutané (la peau en trop est retirée). Il s’agit d’une intervention efficace mais qui possède une mauvaise réputation : c’est d’être une intervention douloureuse. C’est la remise en tension de la sangle abdominale (muscles grands droits de l’abdomen ou cure de diastasis) qui est principalement responsable de la douleur après abdominoplastie.

Quels traitements?
Aussi de nombreuses techniques sont aujourd’hui utilisées pour améliorer le confort après l’intervention et soulager la douleur après abdominoplastie:

– Utilisation de techniques modernes d’anesthésie générale.

Infiltration des tissus avant lipoaspiration avec une solution contenant de l’adrénaline (pour diminuer les saignements et les ecchymoses postopératoires) ainsi qu’un anesthésiant local (pour soulager les douleurs au réveil).

– Infiltration de la cicatrice du pubis avec un produit agissant durant 24h au moins.

– Mise en place d’un catheter au contact de la cicatrice qui va diffuser durant 48h un anesthésiant local.

– Application de glace dès la salle de réveil puis lors de l’hospitalisation (cryothérapie).

Kinésithérapie douce durant les premiers jours.

– Port d’une gaine de contention qui soulage la tension abdominale.

– Lever dès le premier jour postopératoire mais en gardant une position légèrement pliée pour éviter toute tension au niveau de la cicatrice.

– Et bien entendu une attention toute particulière à la gestion de la douleur par le personnel soignant de la Clinique Saint Roch (Montpellier) pour délivrer rapidement des médicaments antalgiques efficaces.

A noter que les techniques modernes de plastie abominale (haute tension supérieure décrite par le Dr Claude Lelouarn par exemple) limitent les tensions au niveau de la cicatrice pubienne ce qui participe au confort postopératoire et soulage la douleur après abdominoplastie.

Cette chirurgie est réalisée en hospitalisation à la Clinique Saint Roch de Montpellier ce qui permet une prise en charge de la douleur efficace.

Qu’est ce que le diastasis des muscles grands droits?

Un peu d’anatomie …
Les muscles grands droits sont plus connus sous le nom de « muscles abdominaux » (voire « abdos » tout court). Il s’agit des 2 muscles situés à l’avant de la paroi abdominale et qui sont séparés par une bande fibreuse appelée « ligne blanche« . Ils sont situés entre le sternum et le pubis. Ils servent lors de l’expiration mais également pour fléchir le tronc (lorsque l’on est debout) ou pour relever le torse (lorsque l’on est couché). Il existe parfois un diastasis entre eux.

Qu’est ce qu’un diastasis?

Un diastasis des muscles grands droits est un écartement entre ces 2 muscles. Normalement la ligne blanche mesure 1 à 2 cm : en cas de diastasis elle peut mesurer plus de 5 cm … cela à pour conséquence d’affaiblir la paroi abdominale qui se distend alors.

La cause la plus fréquente du diastasis chez l’adulte est la grossesse.

Comment se diagnostique un diastasis des muscles grands droits?

Un examen clinique est indispensable. En faisant contracter les muscles de la patiente (le plus souvent en demandant de tousser) il est possible cliniquement de ressentir l’écartement des muscles grands droits de l’abdomen. Cet examen clinique est également important pour éliminer les autres problèmes de la paroi abdominale, en particulier les hernies.

D’autres examens, comme l’échographie, peuvent être nécessaires pour objectiver la présence du diastasis et mesurer celui-ci.

Quel est son traitement?

S’il ne vous gêne pas aucun traitement n’est nécessaire!

Par contre son traitement est indispensable si vous souhaitez améliorer votre silhouette. En effet le diastasis participe directement à l’élargissement de la taille et donne un aspect bombé à votre l’abdomen. Dans ce cas il faut réaliser le plus souvent une plastie abdominale (ou abdominoplastie). Durant cette intervention chirurgicale le diastasis est corrigé à l’aide de fils résorbables qui vont permettre de rapprocher les 2 muscles grands droits pour les remettre en position « normale ». Cela permet immédiatement d’affiner la taille. Et c’est pour que cette suture puisse cicatriser dans de bonnes conditions qu’il est indispensable de porter une gaine de contention abdominale durant 2 mois après plastie abdominale (ou dermolipectomie).

On réalise également dans le même temps opératoire un traitement des autres composantes de la paroi abdominale : l’excès de graisse par lipoaspiration et l’excès de peau (ce qui implique de réaliser une cicatrice au dessus du pubis).

Pour savoir si un diastasis est responsable de l’aspect bombé de votre abdomen une consultation médicale est nécessaire. Elles sont réalisées dans le cabinet médical situé dans les locaux de l’ICEM (Institut de Chirurgie Esthétique Montpellier).